Une organisation solide

Créé en 1978, le Syndicat de Défense de l’Appellation d’Origine Protégée Ossau-Iraty regroupe producteurs de lait, producteurs et affineurs fermiers, fromageries et affineurs laitiers soit la majorité des opérateurs de la filière ovin lait des Pyrénées- Atlantiques. Il compte ainsi plus de 1 400 adhérents, un chiffre important qui a nécessité une solide organisation, représentative des différents intervenants.

Un système de délégués « porteurs de voix » a ainsi été mis en place, relais essentiels avec le terrain. Aujourd’hui, installé dans le village d’Ostabat situé au cœur de la zone d’appellation, le siège du Syndicat orchestre des actions concrètes pour promouvoir et développer l’AOP Ossau-Iraty.

Le syndicat de l’AOP Ossau-Iraty veille au respect du cahier des charges et lutte contre les imitations en contrôlant régulièrement les producteurs.

Des missions claires

Le développement

Le syndicat mène des actions très concrètes en lien avec le cahier des charges : démarche aliments, développement des approvisionnements issus de la zone géographique, expérimen- tations liées à la qualité de la croûte ou à l’acidification.

La promotion

Afin d’accroître la notoriété de l’AOP Ossau-Iraty, et de valoriser ses spécificités, le Syndicat réalise des actions de promotion au niveau national et local. Parmi ses principales actions : une campagne média TV nationale, un dispositif web conséquent autour d’un site et des réseaux sociaux, un travail auprès de la presse et des bloggueurs, l’animation d’actions locales comme le circuit découverte « La Route du Fromage » et, enfin, la présence sur les foires et salons comme le Salon de l’Agriculture à Paris.

fabrication-ossau-iraty
controle-concours
Concours général agricole. Crédit photo : THIERRY SUIRE

L’appui technique et la formation

Le Syndicat dispense un appui technique fromager et intervient dans différentes formations fromagères.

Le contrôle

Le Syndicat a été reconnu en tant qu’Organisme de Défense et de Gestion (ODG) par l’INAO en 2007. A ce titre, il est responsable du contrôle des produits et des conditions de production. Il réalise lui-même des contrôles « internes » et mandate un organisme certificateur pour la réalisation de contrôles externes.